Trump va perdre les élections... Mais il a tout de même gagné !


Trump va sans doute perdre les élections à la régulière. Mais à quelque part il a quand même gagné. Sa position politique s’est ancrée profondément et certainement durablement dans les esprits d’un nombre croissant d’américain (il a gagné des voix dans toutes les classes sociales et si Biden est en tête du vote populaire c’est parce que le nombre de personne ayant voté a explosé). Cette idée d’un absolu qui ne requière aucune remise en cause, dès lors que l’homme auquel je crois me dit sa « vérité ». A sa manière, en discréditant systématiquement le système électoral, en accusant sans preuve, en adoubant des troupes armées s’attaquer à des urnes de votes, il utilise les mêmes méthodes que les djihadistes, de conviction par le vide (qui ne souffre d’aucune contestation, quel que soit les arguments). Une méthode en vogue actuellement dans le monde d’un Erdogan à un Duterte, d’un Bolsonaro à un Jong-un, qui parviendraient presque à faire passer Poutine ou Jinping pour des modérés (j’ai dit presque hein). Cette fenêtre d’Overtone permanente qui consiste à repousser toujours plus les limites pour rendre ensuite acceptable une position extrême mais assez nuancée pour se dire « on l’a échappé belle ». Nuance qui n’aurait pourtant pas été acceptable auparavant dont se serve à merveille les groupes extrêmes actuels, avec des résultats bien réels.

Cette montée de la vision unique, de l’acte par la croyance plutôt que la raison, est nette depuis

2010, comme on le voit dans les tensions grandissantes sur de nombreux sujets, et l’action d’un Trump, avec la puissance US derrière, à été très impactant pour son affermissement. (Les réseaux on également un rôle immense là-dedans mais j’y reviendrai).

Ce qui va se jouer dans les années à venir, c’est moins une guerre éthique, religieuse ou économique qu’un bataille pour le raisonnement, le temps de la réflexion plus que celui de l’instant, l’acceptation des idées différentes plus que dans l’unicité quasi extatique de la pensée. De l’éducation donc. Encore et toujours. Beaucoup d’éducation, basée sur les sciences, les égalités et la tolérance. Tout un programme…

Pour l’heure, Trump a tout de même gagné, et sa « dynastie » pourrait perdurer au-delà de lui. A nous de faire en sorte que sa défaite symbolique lors de ces élections deviennent, dans les années à venir, une défaite de l’extrême. Car sinon, il est peu probable que le scénario s’affranchisse de nouvelles violences à l’échelle mondiale.


© 2019 Christian Clot   -   Mentions légales Crédits  -

  • Christian Sur Facebook
  • Christian Sur Twitter
  • Christian sur Instagram
  • Christian LinkedIn