© 2019 Christian Clot   -   Mentions légales Crédits  -

  • Christian Sur Facebook
  • Christian Sur Twitter
  • Christian sur Instagram
  • Christian LinkedIn

Christian explore notre monde depuis plus de vingt ans, à la rencontre des milieux extrêmes et des humains qui les peuplent. Cela lui a permis de développer une vision pluridisciplinaire unique qui porte un regard sur notre monde et son futur empreint de réalisme, mais porté par l’espoir d’agir. Il a ainsi créé l’institut de recherche Adaptation, avec pour ambition de mieux préparer les femmes et les hommes au monde de demain. 

ccexpeditionsrecherches.jpg
ccauteurrealisateur.jpg
ccconferenceformation.jpg

Actualités - Carnet de bord - Pensées...

Focus :

4 traversée successives des 4 milieux les plus extrêmes de la planète, durant 30 jours chacune !

AU delà de l'extraordinaire défi et de la beauté magiques des lieux, le but est de réaliser les premières études sur la capacité d'adaptation humaine, principalement de notre système cognitif, IN SITU, dans de véritable conditions extrêmes.

Etienne KOECHLIN, neurobiologiste, directeur du Laboratoire de Neuroscience Cognitive de l'ENS, dirigera les équipes de recherche d'ADAPTATION.

Mais VOUS POUVEZ AUSSI Y PARTICIPER !

Car si en 2016 Christian effectuera ces traversées en solitaire, en 2017 il emmènera un groupe de 20 personne, 10 femmes et 10 hommes, sur les mêmes trajets extrêmes, pour compléter les études scientifiques.

En 2016 et 2017, Christian se lance dans un nouveau défi exploratoire hors norme :

les 4 milieux les plus extrêmes de la planète


 

- Le plus chaud sec : Dasht-e-Lut en Iran en été. Traversée à pied

en tirant un chariot.

- Le plus froid humide : Canaux marin de Patagonie au début du printemps austral. Traversée en kayak.

- Le plus chaud humide : Amazonie au Brésil au début de l'été austral. Traversée en canoë et à pied.

- Le plus froid sec : Sibérie orientale nord en hiver (second plus froid après le centre de l'Antarctique. Traversée à ski avec pulka.

Une première mondiale au service de la science

Jamais encore des êtres humains n’ont été soumis successivement aux quatre grands climats du globe et à de tel changements, sur une période longue, tout en réalisant des études corticales novatrices in situ.

Nous allons d’une part considérer ces milieux extrêmes d'une part comme des situations de crises face auxquelles il est nécessaire de mettre en place une stratégie d'adaptation pour survivre et d'autre part en tant que milieux climatiques.

Objectif : Etudier comment le cerveau humain et la physiologie humaine s’adaptent à l’environnement et aux situations de changements. On connaît très peu l’influence de ces facteurs sur l’humain alors que les hommes seront conduits à vivre dans des environnements plus sévères et des changements plus fréquents.